Archives de Catégorie: Vidéos

Gauguin et Pont-Aven : première source d’inspiration

Avant de partir dans les îles, Gauguin trouva son inspiration première et le « sauvage » qu’il affectionnait dans le Finistère, à Pont-Aven. Là-bas, où se mêlent la campagne et ses rivières ainsi que la mer et ses plages, l’artiste peint et regroupe des artistes venus pratiquer à ses côtés, à la recherche de renouveau dans leur art.

JPEG - 84.2 ko

Paul Gauguin
Têtes de bretonnes
1894, Pastel
Pont-Aven, Musée municipal

Nous avons déjà abordé les programmes télévisés disponibles en rediffusion sur le net. Voici un nouvel exemple, qui ne surprendra sans doute personne mais qui conforte notre idée d’une diffusion des médiums et des ressources liées à l’Histoire de l’Art, et plus encore à notre sujet. TF1, l’une des chaînes télévisées françaises les plus connues et visionnées dans le pays, propose elle aussi son site de rediffusion, évidemment. Son interface est tout aussi claire et fonctionnelle que celle choisie par le groupe France Télévisions. En haut de la page d’accueil, la traditionnelle barre de recherche. Un peu plus bas, des onglets distribuant par thèmes les documents numérisés : société, monde, politique, économie, etc. Plus bas encore, le site offre la rediffusion de chacun de ses « Journal de 13h », magazines, et autres émissions ayant été retransmises en direct sur la chaîne. Jusqu’ici… Rien de bien original, mais avouez que chacun y trouve parfois son compte.

Sans titre 1

« Paul Gauguin ». Nos mots-clés, une fois encore, que nous lançons au travers de la barre de recherche. La liste des résultats nous offre quelques reportages pouvant être intéressants. Parmi eux : « Pont-Aven, source d’inspiration pour Gauguin », le plus en rapport avec notre sujet. Tiré d’un journal de 13h présenté par Jean-Pierre Pernaut, le reportage nourrit la série portant sur les lieux ayant inspiré de nombreux peintres. Courbet et Renoir, entre autres, avaient ainsi fait l’objet de reportages précédents, de même que Van Gogh à Arles allait être traité le jour suivant. Pendant un peu plus de trois minutes, les journalistes de la chaîne Dominique Lerain et Eric Delpech présentent Pont-Aven et les sites sur lesquels Gauguin aimait se rendre pour pratiquer. Le lieu, en plus de présenter une nature préservée aux multiples facettes plaisant au peintre, constituait une « retraite financière » bien plus paisible qu’à la capitale. En effet, Gauguin et les jeunes artistes qui le rejoindront sur place jusqu’à fonder la fameuse école de Pont-Aven, trouvent ici la possibilité de vivre à moindre coût, notamment grâce à la pension de Marie-Jeanne Gloanec, tout en ayant à leur disposition de quoi s’émerveiller, partout autour. C’est ainsi que Gauguin réalisera là-bas quelques-uns de ses tableaux les plus célèbres. En partant des croquis qu’il faisait en extérieur, il donna vie ensuite, dans son atelier privé, aux chefs-d’œuvre Le Christ Jaune (renvoyant directement au Christ de la Chapelle de Trémalo) ou encore à La  belle Angèle.

Paul Gauguin
La belle Angèle
1889, huile sur toile
Musée d’Orsay

Document journalistique, l’ensemble reste concis mais informatif, sans oublier bien sûr de mettre en avant la dimension touristique du lieu, où de nombreux visiteurs alliant vacances et culture aiment se rendre. Là-encore, de quoi rendre l’art de Gauguin plus attractif aux yeux des curieux amateurs, eux aussi en manque d’inspiration pour… leur destinations de vacances ?!

Poster un commentaire

Classé dans Programmes télévisés, Vidéos

Les peintres de Pont-Aven autour de Gauguin

1

Les chaînes France Télévision, premier groupe audiovisuel français, proposent un site sur lequel sont regroupées leurs différentes antennes : France 2, France 3, France 4, etc. L’internaute n’a qu’à cliquer sur la chaîne qui l’intéresse pour retrouver les documents de son choix, classés par catégories répertoriées dans des onglets dès la page d’accueil : programmes télé, émissions en replay, vidéos… Voilà de quoi étendre et varier nos recherches !

En effet, chaque page d’accueil de chaîne télévisée présente une barre de recherche. Dans chacune d’elles, nous avons mené une exploration via le mot-clé « Gauguin », et c’est sur la page France 2 que nous avons retenu la ressource la plus intéressante…

France 2 est connue pour la diversité de ses petites émissions consacrées à la culture et aux loisirs. Toutes sont présentes et rediffusées sur le site de la chaîne. Tout est conçu de manière à naviguer facilement, afin de retrouver quelque chose en particulier, ou bien pour séduire l’internaute et le perdre dans le visionnage de contenus… bien mis en valeur ! Ludique, pratique, complet : la TV du net a su séduire les téléspectateurs pour les faire déplacer du canapé jusqu’à leur ordinateur ! Ah, la magie des ressources numériques

Trêve de plaisanteries.

2

Ainsi, l’émission matinale « Télé Matin » présentée du lundi au samedi de 6h à 9h30 par William Leymergie, connait un succès considérable. Il s’agit d’un journal d’information où viennent se mêler des chroniques culturelles divertissantes et instructives : spectacles, librairies, cinéma, musique, mais aussi expos et musées !

Vous vous douterez bien que ce sont sur ces deux dernières chroniques que nous nous sommes penchées… Chacune présente les évènements de musées ou les expositions ayant fait l’objet d’une présentation par un chroniqueur de l’émission. Merveille : tout a été archivé par date, de jour en jour, avec le titre du sujet traité, depuis l’année 2010 ! Lorsque l’on clique sur un lien donné, nous sommes redirigés vers une page qui nous décrit précisément le sujet de la chronique, et souvent, les vidéos sont encore disponibles (mais malheureusement pas toutes, sans doute à cause de l’ancienneté de certains contenus).

Dans la chronique « Musées », c’est le titre « Les peintres de Pont-Aven autour de Gauguin » qui retiendra notre attention. Le samedi 9 février 2013 dernier, c’est le jeune chroniqueur Damien Thévenot qui présentait aux téléspectateurs matinaux l’exposition consacrée aux peintres de Pont-Aven et plus particulièrement encore : à Gauguin. Abritée du 12 janvier au 8 avril 2013 par l’Atelier Grognard (92), elle regroupait un grand nombre d’œuvres des peintres qui s’étaient réunis autour de Gauguin : Paul Sérusier, Emile Bernard, Maxime Maufra, Maurice Denis… En tout, près de 150 peintures, gravures et dessins ont été réunis, illustrant une période allant de 1886 aux années 1920. L’attrait de l’exposition : sur les 105 tableaux présentés et les 50 œuvres sur papier, 80% sont issues de collections privées et la plupart n’avaient jamais été présentées au public !

Ce petit reportage de 6,29 minutes seulement, évoque le cloisonnisme instauré par Gauguin, qui bouleverse les codes de la peinture classique. De même, il fait un point sur l’Ecole de Pont-Aven, sur les avantages que le lieu offrait aux artistes qui s’y rendaient… Le commissaire d’exposition Hervé Duval y est interviewé et nous explique rapidement la peinture de Gauguin : abandon de la perspective, élimination des détails, superposition des couches de couleur…

Comme le montre très bien la vidéo, Gauguin, bien que maître, n’a jamais cherché à imposer quoi que ce soit, mais explorait de nouvelles voies picturales autres que celles de la peinture classique. Il souhaitait une libération de l’artiste et des règles. Travailler librement, être audacieux et se détacher de ce qui avait été établi… Là était la philosophie artistique de Gauguin durant son séjour à Pont-Aven, alors même que cette Bretagne brute et sauvage qui lui plaisait tant constituait son premier pas vers le Primitivisme, auquel il se joindra par la suite pour ne plus s’en défaire.

Voici donc de quoi, une fois de plus, aborder l’histoire de l’art sous son angle le plus divertissant et accessible possible. Tous à vos écrans !

Poster un commentaire

Classé dans Musées et expositions, Programmes télévisés, Vidéos

Un court- métrage d’Alain Resnais sur Paul Gauguin

Capture d'écran Dailymotion

Dailymotion est une entreprise d’origine française offrant un service d’hébergement, de partage et de visionnage de vidéos en ligne. Il s’agit actuellement du 31ème site le plus fréquenté au monde avec 116 millions de visiteurs par mois. Site sur lequel, moyennant la création d’un compte, tout internaute peut ajouter du contenu. Il peut donc s’agir d’une riche source d’informations pour notre recherche…Outre sa barre de recherche, le site propose aussi une page d’accueil proposant des vidéos classées par rubriques (« humour », « sport », « musique »…) à l’adresse des curieux.

Dans le but d’une recherche précise, grâce à sa barre de recherche pratique et directement accessible ce site nous offre une sélection de vidéo relatives à Gauguin ou à son œuvre. Mais il s’agit de manières générales de citations.

Il nous propose aussi un court métrage d’une douzaine de minutes (12’31 mn) d’Alain Resnais, simplement intitulé Alain Resnais- Paul Gauguin qui relate la vie du peintre, le tout illustré par son œuvre. Ce cours métrage est produit par Cinédis, sur une musique de Darius Milhaud, la voix off étant interprétée par Jean Servais (célèbre acteur belge)  et sur un texte en grande partie fondé sur des citations du peintre. Malgré le fait que ce documentaire en noir et blanc semble daté de la fin des années 50, aucune date n’est disponible et il est donc impossible de le situer précisément dans le temps.

La première partie du film raconte la rupture de Paul Gauguin avec sa vie, abandonnant Paris et son foyer pour la peinture. Il connait alors la faim, le froid, la solitude et vit dans la pauvreté. Cette misère est un empêchement au travail. Il désir ardemment fuir Paris un « Désert quand on est pauvre ».

Il part donc se réfugier à Pont Aven en Bretagne, en bord de mer (deuxième partie du documentaire). Il y vie à la manière des paysans, sous le nom de « Sauvage ». Il y découvre « le Sauvage et le primitif ». Il se plait d’abord profondément en Bretagne et développe un style animé et vivant. Mais il se sent poursuivi par sa vie Parisienne au point de le décourage de peindre… Cette partie s’achève sur une explication du Christ Jaune en Croixpeint en1889. Cette peinture est –comme nous avons pu l’expliquer précédemment- le symbole du sacrifice « inutile » qu’il a pu faire de sa vie. Cette œuvre est donc encore une fois interprétée au regard de sa biographie. Lassé de cette vie Bretonne, il décide de partir vivre sur une île en Océanie vivre de « Calme et d’Art ».

La 3ème partie du documentaire relate son arrivée à Tahiti après 763 jours de trajet en bateau. Il effectue une description idyllique et paradisiaque de son cadre de vie, sa case étant située entre montagne et mer. Ce propos est appuyé par des peintures de plus en plus primitives. Il est véritablement amoureux de l’île, vit entouré de sa « race la plus belle du monde » et s’adonne à une vie d’oisiveté et rend grâce à la beauté des tahitiennes. Ces paroles sont illustrées de nombreuses peintures de vahinés valorisant leurs visages souriants et leur grâce. Il loue leur amour de la vie en expliquant qu’elles ne vivent que pour le plaisir (vision qui traduirait selon nous un archétype de l’époque).

« Elles chantent l’amour qu’elles invitent et qui va venir avec la nuit ».

Gauguin évoque aussi les grandes peurs : peurs sacrées, religieuses, de la Mort, émanant des grandes forces de la Nature (ces paroles sont illustrées de peintures de vestiges archéologiques de figures sacrées). Cette peur est clairement soulignée par la musique et les reproductions de peintures.

Enfin, la quatrième partie relate l’amertume du peintre quant à sont choix de cette vie à Tahiti « Folle et triste aventure ». Il vie désormais dans la vieillesse, misère, maladie et souffrances qui le conduisent à ne plus pouvoir peindre, à regretter femme et enfants. Selon ce documentaire, il souhaite désormais la mort. Le documentaire semble sous entendre que le peintre était nostalgique de la France et de la Bretagne. Gauguin serait mort laissant un tableau de la Bretagne sous la neige inachevé, le 8 mai 1903. Selon ce récit Gauguin  serait mort seul, abandonné de tous et dans le regret de cette vie gâchée.

Cette vidéo fort intéressante par son ancienneté et par l’illustre réputation de son réalisateur reste tout de même à relativiser quant aux informations qu’elle apporte. En effet, malgré les citations du peintre utilisées, elle ne dévoile que partiellement la vie de Gauguin faisant l’impasse sur sa de marin, au Danemark, sa vie de peintre à Arles et surtout dans les îles marquises où il décèdera. Sa Biographie est donc vraiment résumée au détriment de nombreux éléments importants. Cependant, cette vidéo est un véritable témoignage de son époque, notamment quant à son accent tragique et la musique d’influence expressionniste choisie qui en font en grande partie le charme.

L’autre élément appréciable –malgré le noir et blanc- réside dans le choix des toiles choisies pour illustrer le propos ainsi que dans les gros plans effectués sur des détails des œuvres.

Il s’agit donc d’un documentaire d’époque appréciable. Cela est aussi un avantage du site Dailymotion qui malgré les inconvénients que peuvent représenter le fait que tout internaute puisse publier du contenu, permet aussi l’accès à des documents d’archives rares. Cela permet à l’internaute d’avoir accès à une riche mine d’information depuis chez lui ce qui n’aurait jamais été possible sans cet outil…

 

Poster un commentaire

Classé dans Vidéos